check_box_outline_blank zoom_in zoom_out
SSRQ FR I/2/8 3

Sammlung Schweizerischer Rechtsquellen, IX. Abteilung: Die Rechtsquellen des Kantons Freiburg, Erster Teil: Stadtrechte, Zweite Reihe: Das Recht der Stadt Freiburg, Band 8: Freiburger Hexenprozesse 15.–18. Jahrhundert, von Rita Binz-Wohlhauser und Lionel Dorthe

Zitation: SSRQ FR I/2/8 3

Lizenz: CC BY-NC-SA

Pierre Bolengé – Verhör / Interrogatoire

1505 August 12 – September 1.

Pierre Bolengé aus dem Weiler Piamont wird der Hexerei angeklagt.
Pierre Bolengé, du hameau de Piamont, est accusé de sorcellerie.

  • Signatur: StAFR, Thurnrodel 3, fol. 28r–29r
  • Originaldatierung: 1505 August 12 – September 1
  • Beschreibstoff: Papier
  • Sprache: Französisch
  • Edition
    Literatur
    • Modestin, Rey, Rochat 2011, S. 285–288

La totalité des paragraphes qui constituent ce procès (sur trois pages) est cancellée par des traits verticaux. Une importante tache d’encre (ca. 10x10 cm) se trouve par ailleurs au bas du fol. 28r, mais elle n’est pas gênante pour la lecture.
Comme il n’y pas de sentence, l’issue de son procès demeure inconnue. Il n’y a aucune trace de lui dans les Manuaux du Conseil.

Editionstext

Sur mardi xiie augusti anno etcAbkürzung quintoSprachwechsel: LateinOriginaldatierung: 12.8.1505, en pncepresence de saiges
prudans et pourveablesBegriff: Wilhelm ReyffPerson:, Frantz ArsentPerson:, Hanns
Stoss
Person:
, Niclaus LumbartPerson:, Peter AdamUnsichere LesungaPerson:, conseillieurs, et Jehan
Favre
Person:
, grossoutierBegriff:Korrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: conseillieursb de FrybourgOrt:1, az recognehuz
Pierre BolengéPerson: de PyamontOrt:2, premierement :
Que, quant ilz avoit esté ung moysZeitspanne: 1 Monat ou environ avecque sa
femme, elle luy dist : « PierrePerson:, se tu me veulx croyre, je
feray, et toy enseignieray, que nous serons de peuz de temps
riche. »
Adoncques ilz respondist que se la chouse estoit bonne
et de droitte raison, que ilz le vouldroit fayre ; sur ce elle
luy dist et desmanda tant de ceulx de La RocheOrt:, que jamaix
ne le voulsit fayre. Touteffois, sa femme luy dist qu’ilz
dehusse aller sur une roche, laquelle elle luy monstra,
la out ilz avoit ung nisz de corbeaux dedant lequel ilz
trouveroit deux pierres3, lesquelles ilz devroit manger,
et aprés ce qu’ils les auroit mangé, ilz auroit prouz toute
sa vie et pourroit attout icelles aller boyre et manger,
et fayre bonne chiere en toutes places qu’ilz luy plairoit,
que l’on neKorrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: coc le cognoistroit point ; maix icelles jamaix
ne voulsit manger.
Mescredi aprés la saint BartholomyePerson:, annoSprachwechsel: Latein que dessusOriginaldatierung: 28.8.1505 en
pncepresence de saiges, prudans et pourveablesBegriff:, Wilhelm ReyffPerson:,
Frantz ArsentPerson:, Hanns StossPerson:, Hanns KrummenstolnPerson:, Peter WelliardPerson:,
conseillieurs, et Jehan FavrePerson:, grossoutierBegriff:Korrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: consed dudit FrybourgOrt:,
az plus recognehuz Pierro BolengéPerson: susdit :
Qu’ilz soit passé ung anZeitspanne: 1 Jahr qu’ilz reneyaBegriff: Dieu son Createur, et ce
a cause que Richar ClavinPerson: et sa femme luy avoent prins le sien.
[fol. 28v]SeitenumbruchAdoncques ilz leur dist : « Vous moy ferés renyerBegriff: Dieu. » Et
sur ce, par desperanceBegriff:, ilz le reneyaBegriff: ; maix depuis ilz l’a confesséBegriff:
et luy en desplait bien, et luy en crie marci.
Item mais que uneffois, quant son compaignion GuilleGuillelme CarcassoCarcassonPerson:
et luy estoent a VuippensOrt:, ledit son compagnion luy appourta
de la cher a manger ; en la mangeant ilz luy sembla qu’elle
feust bien doulce et luy dist : « Qu’est ce ? » Sur ce, ledit son compaignion
luy dist et respondist que c’estoit de la cher de l’enfant de
Jehan CodoreyPerson: de SorensOrt: ; et mangearent ladite cher de beaux
jour avecque du pain en rosséBegriff: au fUnsichere LesungeeudeyBegriff:.4
Item mais que, quant luy et ledit son compagnion s’accompaigniarent,
ledit son compaignion luy dist : « PierrePerson:, ilz toy fault renyerBegriff: Dieu ton
Createur. »
Et sur ce, luy admena une beste f, qui sembloit
ung chatBegriff:, et le fist cleynéBegriff:, et l’a baiséBegriff: sur l’anceBegriff: decousté la cuezBegriff:,
et celle beste estoit son maistreBegriff:, lequel s’appelloit DisotPerson:, ledit
son maistreBegriff: luy dist : « Ilz fault que tu me fasse homaigesBegriff:. »
Lequel Pierro luy desmanda : « Quelz homaigeBegriff: veult tu que je toy
fasse ? »
Lequel luy respondist : « Tu me donneras d’ici a deux
ans
Zeitspanne: 2 Jahre
ung denyerKorrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: dgWährung: 1 Pfennig ou ce que tu vouldras. »
En aprés luy et ledit son compaignion soy trouvasrent a MorlonOrt:,
lequel luy dist : « Pierre, ilz est force que nous allons en ung
tieul lieu. »
Et luy nommast GruyereOrt:. Sur ce, ilz allarent. Leur
estre la, ilz se demnoitUnsichere LesunghBegriff: sa et la ; et bien toust ledit son com paignion avoit pourvehuz de bonne cher rustiezBegriff: a manger ;
et luy sembloit que ladite cher feust d’une espole de
femme.
[fol. 29r]Seitenumbruch
Item sur le lundi le premier jour de septembre, annoSprachwechsel: Latein
que dessus
Originaldatierung: 1.9.1505
en pncepresence dez devantdits Wilhelm ReyffPerson:, Hanns
Stoss
Person:
, Heintz LariPerson:, conseillieurs, et Willi PyellerPerson:, lieuftenant
du groz soutierBegriff: de FrybourgOrt:, az de noveaux regicquiBegriff:
ledit Pierre BolengéPerson: :
Disant que quant ilz recehust ledit maistreBegriff: DisotPerson: pour son
maistreBegriff:, icelluy luy dist : « Devant toutes chouses, ilz fault
que tu reneyayeBegriff: Dieu ton Createur ; la Rossa, par laquelle
ilz entendoit la Vierge MariePerson: ; le saint baptesmeBegriff: ; et
la court celestialle de paradis. »
Laquelle chouse ilz fist
et cracha contre terre, faisant : « Fiz ! Fiz ! Fiz ! » Sur ce, ilz retourna en sa maison et trouva qu’ilz avoit proux.5

Anmerkungen

  1. Unsichere Lesung.
  2. Korrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: conseillieurs.
  3. Korrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: co.
  4. Korrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: conse.
  5. Unsichere Lesung.
  6. Streichung: une beste.
  7. Korrektur auf Zeilenhöhe, ersetzt: d.
  8. Unsichere Lesung.
  1. Le Besatzungsbuch pour l’année 1505–1506 indique pourtant que, cette année, c’est Hans SchmidtPerson: qui est grossautierBegriff:. Peut-être Jean FavrePerson:n’est-il que son lieutenant ?
  2. Il existe aussi un lieu-dit nommé PiamontOrt:NoréazOrt:), mais selon les autres mentions de lieux faites dans le procès, il faut privilégier la provenance gruérienne. Il semble en tout cas opportun d’écarter une identification avec la région du PiémontOrt:.
  3. Dans le folklore germanique, les œufs de corbeaux – figurés ici par deux pierres placées dans un nid – auraient la faculté de rendre invisible ou d’octroyer des richesses (Modestin, Rey, Rochat 2011, p. 286).
  4. Le sens de ce passage demeure incertain. Le terme « rossé » (ou « enrossé ») pourrait venir de roussirBegriff: : le « pain rousset » désigne plus spécifiquement le pain bis (FEW X, 589a) ; il pourrait s’agir aussi d’une tartine, une tranche de pain rôtie (FEW XVI, 683). Le patronyme du prévenu laisse entendre qu’il pourrait avoir un lien avec la profession de boulanger. Le terme « feudey(?) » pourrait alors désigner une faudeBegriff:.
  5. Le procès-verbal s’interrompt ainsi et semble incomplet. Il semble néanmoins raisonnable de penser que Pierre fut condamné au bûcher.