Tout sur nous

Créée  il y a plus d’un siècle, la Fondation des sources du droit suisse de la Société suisse des juristes est une institution de recherche offrant dans la « Collection des sources du droit suisse » (SDS) une vaste palette de sources juridiques en provenance de toutes les régions linguistiques de la Suisse. Les SDS sont une série de publications uniques qui regroupent des sources du droit documentant l’histoire locale suisse du Moyen Âge jusqu’à la République helvétique (1798). Éditrice de cette série est depuis la publication du premier volume en 1898 la Commission des sources du droit voire la Fondation des sources du droit de la Société suisse des juristes.

Dès leurs débuts, nos travaux d’édition se sont structurés selon les cantons (Divisions) et à ce niveau selon les anciennes subdivisions juridiques telles que les villes, les départements ruraux et les bailliages (droits municipaux et droits ruraux). À ce jour, la collection SDS compte plus de cent volumes et doubles volumes permettant l’accès à une partie importante de l’ancien droit des cantons suisses.

Les sources publiées sont de caractère législatif et non législatif, offrant ainsi un large aperçu de la réalité juridique publique et privée, en couvrant l’époque du Moyen Age jusqu’aux temps modernes (1798). Le collaborateur en charge d’un volume cherche à choisir d’une masse souvent énorme de sources les textes représentant au mieux l’évolution et la réalité du droit de l’époque concernée.

La reproduction aussi fidèle que possible de documents constituant des sources inédites auparavant ne sert pas seulement à prendre connaissance de l’histoire du droit suisse. Les textes publiés offrent en plus une saisie immédiate du contexte culturel de l’époque, tout en prenant en considération d’autres aspects d’intérêt scientifique. Ils constituent une base indispensable pour l’histoire non seulement du droit, mais également pour l’histoire économique, sociale et régionale, pour l’histoire du folklore et celle de l’église, ainsi que, dans une mesure non négligeable, pour les recherches linguistiques.

La Fondation des sources du droit a complètement retronumérisé les sources sous SDS Online, elle a établi des outils de recherche pour mieux les exploiter ainsi qu’une base pour l’édition digitale. Parties des cinq unités d’édition zurichoises digitales sont disponibles depuis 2015 sous forme de textes intégraux, signalés avec des TEI, et fac-similés des sources électroniques sur le Portail des sources du droit zurichois. En plus de la recherche en plein texte et la recherche avancée il y aura de meilleurs fonctions d’accès via des cartes, thesauri et réseaux pour donner de nouvelles possibilités d’analyse aux intéressés de tous les domaines de spécialité.

Les index de lieux, personnes, matières et glossaires, qui sont dès maintenant créés sous forme digitale et liés entre eux, contiennent des informations clés (p.e. les dates de naissances et de décès d’une personne, des relations familiales, des identifications de lieux, des explications de mots etc.). De nouvelles possibilités d’accès s’ouvrent grâce aux liens multilatéraux avec des ressources externes en Suisse comme à l’étranger. Jusqu’à la fin de 2020 les coopérations interdisciplinaires avec le Dictionnaire historique de la Suisse, les Documents diplomatiques suisses, l’Idiotikon et ortsnamen.ch s’intensifiera pour développer histHub, une infrastructure de recherche plurilingue commune que le chercheur comme le profane peuvent utiliser librement. Un accès aux sources et aux publications via thesauri est à développer en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse pour pouvoir saisir les personnes, lieux et sujets de façon standardisée. Ainsi, autres entreprises d’édition et institutions des sciences sociales qui s’intéressent à l’histoire pourront se baser sur les SDS.

Nos projets de recherche sont soutenus par le Fonds national suisse de la recherche scientifique et par de nombreuses institutions privées et publiques. Actuellement, des projets de recherche sont en cours dans les cantons de Fribourg, des Grisons, de Lucerne, de Neuchâtel, de St.-Gall, du Tessin, de Thurgovie, du Valais et de Zurich.